Quel fournisseur d’électricité verte faut-il choisir ?

En France, le nombre de fournisseurs d’énergies vertes telles que l’électricité ou le gaz augmente ces dernières années. Leurs offres s’adressent aussi bien aux particuliers qu’aux entreprises souhaitant faire quelques économies tout en préservant la planète et l’environnement. Zoom sur les différents types d’offres et de fournisseurs verts disponibles en France.

Electricité photovoltaïque

Les principaux types d’électricité verte en France

Le gouvernement français est très strict quant à la production et la commercialisation d’électricité verte sur le territoire. En effet, celle-ci doit bénéficier d’une traçabilité afin de démontrer qu’elle provient réellement des énergies renouvelables. Les fournisseurs peuvent ainsi proposer deux types d’offres d’électricité verte :

  • L’électricité issue directement du producteur

Il s’agit d’une électricité 100% verte qui proviennent directement des producteurs locaux. Les fournisseurs s’y approvisionnent en électricité verte afin de favoriser la production locale d’énergie.

  • L’électricité verte avec les garanties d’origine

Seules ces garanties permettent une meilleure traçabilité de l’électricité verte et prouvent l’origine renouvelable de celle-ci.

Électricité verte : quel fournisseur est le plus vert ?

Selon des sources sûres, seuls 5 fournisseurs proposent actuellement une électricité 100% verte en France. Nous les avons classés par ordre d’importance :

Les fournisseurs d’électricité 100% verte

Parmi les fournisseurs les plus verts figurent :

  • Enercoop
  • Planète Oui
  • Urban Solar
  • Ilek
  • Plüm Energie

Les fournisseurs d’électricité verte « en bonne voie »

Même si les entreprises ci-dessous ne sont pas les plus vertes, elles commencent toutefois à améliorer leurs offres :

  • Alterna,
  • ekWateur,
  • Geg,
  • Mint Energie,
  • Sélia.

Les fournisseurs d’électricité les moins verts

Les prestataires ci-dessous sont classés comme les moins verts en France :

  • Eni
  • Happ-e,
  • Iberdrola,
  • Sowee,
  • Total Direct Energie,
  • Vattenfall

Électricité verte : qu’en est-il de EDF ?

Fournisseur historique en France, EDF ne fait pas partie des producteurs d’énergie verte pour le moment. En effet, il investit cinq fois plus dans l’énergie nucléaire que dans les énergies renouvelables.

Les fournisseurs d’électricité verte les moins chers

Contrairement à certaines idées reçues, il est tout à fait possible de consommer de l’énergie verte tout en faisant des économies sur sa facture d’électricité. Encore faut-il choisir la meilleure offre parmi les fournisseurs verts les moins chers du marché. Pour vous faciliter la tâche, voici le top 3 des fournisseurs d’électricité verte les moins chers en France :

  • Online & Green Mint Energie

Par rapport au tarif bleu proposé par EDF, l’offre Mint Energie permet d’économiser jusqu’à 15% sur sa facture d’électricité. Elle convient parfaitement aux usagers souhaitant consommer de l’énergie verte tout en payant moins cher. Quant au contrat et aux modalités de la facture, ils sont très lisibles.

  • Planète OUI Verte Eco

L’offre d’abonnement Verte Eco de Planète Oui est très intéressante pour les petits consommateurs. En effet, elle permet de faire des économies jusqu’à 20% par rapport au tarif réglementé de EDF. Il s’agit donc du tarif vert le moins cher du marché.

  • Total Direct Energie

Ce fournisseur d’électricité verte propose un tarif de base de 2% moins cher que celui de EDF. Ce n’est donc pas l’offre verte la moins chère, mais elle reste compétitive.

electricité verte

Electricité verte pour la planète

Focus sur l’électricité verte

L’électricité « verte » est produite uniquement à partir de sources d’énergies renouvelables telles que l’énergie :

  • Solaire,
  • Éolienne,
  • hydraulique : barrages),
  • Géothermique,
  • Houlomotrice,
  • Marémotrice.

Qu'est-ce que le Gaz vert ?

Le gaz naturel rejette des émissions de CO2 dans l’air, donc néfastes pour l’environnement, d’où l’intérêt de se tourner vers des solutions plus vertes : le gaz vert. Comme l’électricité, le gaz est dit « vert » lorsqu’il est uniquement produit à partir de sources d’énergies renouvelables. On distingue généralement deux grandes catégories de gaz vert :

Le biométhane

Qui dit « gaz vert », dit « biométhane ». Contrairement au gaz naturel, ce dernier est directement prélevé dans les sous-sols. Il provient donc de la digestion anaérobie.

En l’absence d’oxygène, ce procédé suppose la décomposition de matières organiques par des bactéries. Pour obtenir le biométhane, on retire le CO2 contenu dans le biogaz issu de la digestion anaérobie. Le gaz vert est ensuite injecté dans le réseau de gaz naturel des foyers français.

Le gaz de compensation

À proprement parler, ce type de gaz n’est pas un gaz vert. En effet, il permet simplement de compenser les émissions de CO2 des consommateurs grâce à la mise en place de projets d’investissements ayant pour objectif de financer la recherche dans les énergies vertes.

Certains fournisseurs peuvent ainsi vous proposer une offre d’abonnement au gaz de compensation. Dans le détail, lorsque vous utilisez du gaz naturel, votre prestataire s’engage à compenser vos émissions de CO2 en investissant, grâce à des crédits carbone, dans divers projets tels que :

  • La construction d’usines de production d’énergies vertes ;
  • La mise en place de structures limitant la pollution dans l’air ;
  • Des initiatives ayant pour objectif de développer les forêts : en replantant des arbres pour capter le CO2..

Venez découvrir notre partenaire station ethanol